Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 22:35

51BQQA0CFRL._SL500_AA300_.jpgTitre : Les oiseaux.
Auteur : Aristophane.
Nombre de pages : p. 27 à p.121
Editeur : Folio.

 

Mon résumé :

   

Deux citoyens athéniens Ralliecopain et Bellespoir, guidés par deux oiseaux qu’ils ont achetés à la Halle-aux-Oiseaux, cherchent Lahuppe. Ils espèrent que celui-ci leur permettra de vivre dans la cité des oiseaux, loin de leurs compatriotes.


Mon avis :

 

 Depuis l’arrêt de mes études, je n’ai qu’une faible connaissance du théâtre antique. Si j’ai lu des tragédies (Sophocle, Euripide), en revanche je n’ai jamais lu une comédie, ni de Térence, ni de Plaute, ni d’Aristophane. La représentation des Oiseaux à la Comédie-Française m’a donné envie de lire le texte.
Les oiseaux racontent la création d’une cité utopique, par opposition au monde des hommes, miné par la guerre et les procès en tout genre. Les deux héros Belespoir et Ralliecopain ne sont pas forcément sympathiques, ils apparaissent surtout comme pusillanimes et opportunistes.Utopie ? Pas vraiment. Les deux protagonistes savent manier l’art de la parole. Ils parviennent à convaincre les oiseaux, y compris les plus récalcitrants, du bien-fondé de leur proposition, et surtout de la supériorité des oiseaux sur tous, y compris sur les dieux. Il faut dire que le monde des dieux est bien égratigné, car ils ne recherchent dans cette oeuvre que leur tranquilité et la conservation de leur privilège. 

Les limites de cette utopie apparaisse très vite. A peine la cité est-elle fondée que les parasites de toute sorte affluent, créant ainsi une galerie de personnages haute en couleur. (poète, diseur d'oracle, géomètre... ). Le dénouement montre que Ralliecopain ne cherche plus à coexister avec les oiseaux, mais bien à les diriger.

La représentation :

 

Dimanche 27 juin, j’ai assisté à la représentation des oiseaux. Elle est proprement éblouissante. L’adaptation d’Alfredo Arias est à la fois fidèle au texte, tout en effectuant des modernisations heureuses. La mise en scène est brillante, et l’interprétation très réussie. Catherine Hiegel et Loïc Corbery sont excellents. 

 

53918100

Partager cet article

Repost0
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 23:58


amour médecin

Titre : L'amour médecin.

Auteur : Molière.

Nombre de pages : 160.

Editeur : GF- Flammarion. Collection : Etonnants Classiques.

Ce livre comporte des questionnaires de lecture, deux groupements de textes, et des notices qui expliquent bien aux élèves ce qu'était une comédie-ballet.

 

Quatrième de couverture :

 

"Il n'y a point de pires sourdes que ceux qui ne veulent point entendre !" Sganarelle, dans l'Amour médecin, nie l'évidence : si sa fille Lucinde est malade c'est parce qu'elle désire se marier et qu'il s'y oppose obstinément. Aucun médecin au monde ne pourrait guérir la jeune femme. Sauf un... Heureusement que Lisette, l'habile servante, a plus d'un tour dans son sac !


Cirscontance de lecture :


J'ai relu cette pièce car je l'ai fait étudier à mes élèves. J'ai assité à une représentation de ces oeuvres à la Comédie-Française, en 2005, dans une mise en scène de Jean-Marie VIllegier et Jonathan Duverger.
 

Mon avis :

 

Cette courte pièce de Molière a longtemps été délaissée par les éditeurs. Ce n'est plus le cas aujourd'hui, car elle est désormais au programme de 6e.  

            L'amour Médecin reprend le canevas classique d’une comédie : l’amour contrarié de deux jeunes gens. Comme dans Le médecin malgré lui, Lucinde feint d’être malade parce que son père ne veut pas qu’elle épouse l’homme qu’elle aime. Comme dans Le médecin malgré lui, les médecins ne se rendent pas compte que la malade simule, parce qu’ils sont trop occupés à se quereller, quand ils ne comparent pas leur monture et leur clientèle. Molière, pour créer ses personnages, se serait inspiré des médecins de la famille royale.

            S’il est un personnage que je retiens particulièrement dans cette comédie, c’est celui de Sganarelle. Homme lucide, prête à tout pour satisfaire les caprices de sa fille ou la soigner, il n’en est pas moins un père tyrannique, qui veut garder sa fille et son bien pour lui seul.

            L’amour médecin est une pièce à lire pour connaître l’étendue de la satire de la médecine dans l’œuvre de Molière, mais aussi une pièce à écouter, car ses intermèdes musicaux sont magnifiques.

Partager cet article

Repost0
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 22:09

numérisation0001
Ceci est le tableau qui illustre mon édition.
Titre : Peines d’amour perdues.
Auteur : William Shakespeare.
Editeur : G.-F. Flammarion.
p. 216-312 du volume.

Circonstance de lecture :

juste après le concert de Placebo au Zenith en 2009. J'aime les contrastes.

Présentation de l’œuvre (notice, p. 211) :

Le sujet est aimable mais assez mince : c’est le serment fait par le roi de Navarre Ferdinand et trois jeunes seigneurs de sa cour, Biron, Longueville et Du Maine, de renoncer pour un temps à toute compagnie féminine et de se consacrer à l’étude. Bien entendu, ils seront vite parjures, mais ils se cacheront les uns aux autres leur faiblesse pitoyable et semblable.

Mon avis :

Quatre jeunes gens qui se vouent à  l'étude et quatre jeunes filles en mission. Les protagonistes de cette comédie sont bienheureux : rien n'obscurcit leur existence, si ce n'est les règles qu'ils se sont fixées. Autant dire que la comédie et les situations comiques n'ont plus de limites, comme dans cette scène où les quatre amoureux vont entrer tour à tour, et se cacher à l'entrée du suivant, découvrant au fur et à mesure le secret de chacun. La pièce garde tant le ton de la badinerie que les quatre amoureux ne vont pas être pris au sérieux par les quatre jeunes filles : "nous n'y avions pas, pour notre part, attaché plus d'importance, et voilà pourquoi nous avons accueilli votre amour, selon ses allures, comme un badinage" dira la princesse. Du coup, cette pièce si légère, si pétillante, demande à être relue à l'aune de ce dénouement amer, et justifie son titre. Puisque le roi et les seigneurs de sa suite ont été incapables de tenir leur premier serment, ils ne pourront non plus tenir les promesses qu'ils viennent de faire. Restent de très beaux poèmes amoureux, et un texte magnifique
.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton